Produits naturels et médicaments : quelles interactions ?

Beaucoup de personnes prennent des médicaments suivant la prescription du médecin. En même temps, elles font recours aux produits naturels pour prendre des suppléments. Cependant, certains d’entre eux comme le millepertuis, l’hydraste du Canada ou le pamplemousse produisent des interactions avec certains médicaments. Cela dit, la plupart des produits naturels n’ont pas forcément beaucoup d’interactions avec les médicaments. Il suffit d’en consommer sécuritairement et de suivre quelques précautions.

Les produits à faible et à risque élevé

Il y a plusieurs plantes médicinales qui représentent moins de risque d’interactions avec les médicaments. Il y a l’actée à grappes noires, le chardon-marie et le ginkgo. Puis, le ginseng américain, le palmier nain et la valériane sont aussi des plantes à faible risque. Par contre, il faudra prendre des précautions sur certaines plantes. Pour l’hydraste du Canada, il faut éviter d’en consommer avec un grand nombre de médicaments, que ce soit avec ou sans ordonnance. Le millepertuis peut aussi rendre moins efficaces la cyclosporine, la warfarine, les inhibiteurs de protéases irinotécan et la théophylline. Il faut aussi l’éviter si vous prenez de digoxine ou de venlafaxine. Ce médicament produit également des interactions avec les contraceptifs oraux.

Peut-on consommer du ginseng asiatique ?

Le ginseng asiatique peut induire l’expression du cytochrome ou CYP3A4. C’est un enzyme très important dans le métabolisme de substrats endogènes ou exogènes. En d’autres termes, le ginseng asiatique va réduire l’efficacité d’un grand nombre de médicaments en bloquant les canaux calciques. Il est déconseillé avec les médicaments contre le cancer, le VIH/SIDA, l’hypertension, les antidépresseurs ainsi que l’hypercholestérolémie. Quoi qu’il en soit, ce type de ginseng ne présente pas de danger pour les enzymes métaboliques. Il est donc possible de l’utiliser avec les médicaments métabolisés ou contenant ces protéines. Puis, cette plante médicinale chinoise, coréenne ou japonaise n’a pas d’effet sur la warfarine. Vous pouvez donc la consommer librement avec cette dernière.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

fr_FRFrench
fr_FRFrench