Pourquoi et comment devenir un éco-restaurant ?

En tant que gérant d’une affaire de restauration, vous utilisez beaucoup de matériel jetable ? Vos clients commencent à être sensibles au respect et à la préservation de l’environnement. Vous recherchez ainsi le moyen le plus efficace pour réduire vos déchets. En l’absence de service de table, la restauration rapide est considérée comme une entreprise qui produit le plus de déchets quotidiennement, même si les restaurants traditionnels et ceux proposant un service à emporter ne font pas mieux. Pour faire face à cette situation, les chercheurs ont mis en place des matériels permettant au food truck, au camion pizza et aux kebabs de travailler avec zéro déchet.

Pourquoi devenir un restaurant écologique ?

Le plastique a été utilisé dans le secteur de l’alimentation depuis de nombreuses années. Il améliore la sécurité alimentaire. Cependant, depuis quelque temps, on critique son utilisation dans la restauration. Ceci en raison du fait qu’il est nocif pour la santé. De plus, il pollue l’environnement. Actuellement, les déchets plastiques présents dans le Pacifique sur plus de 1 million de km² inquiètent le monde. C’est ainsi qu’un projet a été adopté en Europe afin de diminuer l’utilisation quotidienne de plastiques, notamment de couverts, d’assiettes et de pailles. Outre le plastique, la suppression du gaspillage de nourriture fait aussi partie des enjeux des restaurateurs. En France, le volume de déchet alimentaire atteint chaque année 10 millions de tonnes, un gaspillage qui coûte dans les 15 milliards d’euros.

Comment devenir un restaurant écologique ?

Devenir restaurateur écologique implique de faire plusieurs changements. Si vous gérez un restaurant proposant des plats à emporter, vous devez utiliser des emballages biodégradables. Ils sont aussi résistants que le plastique, mais ne présentent pas un danger pour l’environnement. Essayez également de proposer des gobelets ou des mugs réutilisables.
Si vous gérez un restaurant avec un service de table, commencez par revoir votre menu. Sachez que vos recettes peuvent avoir de lourdes conséquences sur l’environnement. Notamment sur l’émission de carbone lors de la cuisson. Sachez en effet que la préparation d’un plat complet à savoir l’entrée, la résistance et le dessert peut générer jusqu’à 5 kg de CO2. Ainsi, lorsque vous préparez vos plats, essayez de ne pas gâcher trop de nourriture. Une technique appelée « trash-cooking » a justement été mise en place afin de réduire le gaspillage alimentaire dans les restaurants. Cette technique consiste à utiliser les épluchures pour d’autres recettes ainsi qu’à réduire les portions dans certains plats.
En ce qui concerne les boissons, mieux vaut éviter l’utilisation des pailles en plastique. Préférez plutôt les pailles en carton, en amidon de maïs, en glace, en bambou, en silicone ou en inox. Pensez à ne pas jeter le fond de verre d’eau de vos clients. Servez-vous-en pour arroser les plantes de votre restaurant.
Enfin, à la fin du service, au lieu de jeter le reste de nourriture de vos clients, pensez plutôt à leur proposer un « doggy bag ». Vous limiterez ainsi votre production de déchet. Vous pouvez aussi les placer dans les fameux « frigos solidaires ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

fr_FRFrench
fr_FRFrench